LA CLAIRIERE AU FEES

ELEVAGE AMATEUR

CREE EN 1976

clairiere

R’MINE DE LA CLAIRIERE AUX FEES MUSE DU MAS DES LAVANDES TIPHAINE DE LA CLAIRIERE AUX FEES

En 1974, subjugué par la photo d’un Tervueren découverte dans la revue « Nos Chiens », je fais l’acquisition d’une femelle auprès de l’Elevage du Clos Saint Jacques, elle se nomme Judith et sera allié à Youraki du Boscaille.

Cette première portée, née en 1976, me donnera mes premiers succès notamment avec un lot d’élevage qui obtiendra le 1e prix Excellent à Chalons en Champagne en 1978 sous le jugement de M. Wasels qui était le président du club de l’époque.

De cette première union je vais conserver une femelle qui fut la première à faire connaître l’élevage de la Clairière au Fées par de très résultats avec notamment un Excellent accompagné de la réussite au test de caractère à la spéciale de Marcoussis 1978 .

eve

EVE ADELAIDE ET MEDINE DE LA CLAIRIERE AUX FEES

A cette époque je commençais à m’intéresser au dressage, et je vais fonder le Club Canin de Bar-le-Duc qui fonctionne encore aujourd’hui.

A cette occasion, j’eu l’extrême chance, à cette époque, de côtoyer Primo Orlandini et ses malinois qui tenaient le haut du pavé dans les concours de ring.

Faisant suite à des problèmes personnels j’abandonnai l’élevage et les rings jusqu’en 1979 date où je fis l’acquisition d’un chiot malinois fils de York du colombophile, choix de portée de l’élevage de Mme Auriant, le Mas des lavandes.

Ce malinois était très doué mais mourut malheureusement d’un coup de chaleur lors d’un entraînement.

Je souhaitais depuis longtemps obtenir une élève Du Mas des lavandes qui était à l’époque le plus réputé avec l’union prestigieuse de York du colombophile allié à Ranie de Ventadour ; malheureusement ce couple était trop âgé pour continuer à produire.

C’est alors que la chance me sourit…

Dans un journal local je tombais par hasard sur une petite annonce « donne chienne berger belge 4 ans cause place »… Qu’elle ne fut pas ma surprise en téléphonant à ces personnes de découvrir qu’il s’agissait de Muse du Mas des lavandes, fille du couple prestigieux de l’époque.

MUSE

La personne me dit que cette chienne était très méchante et que c’était trop tard elle l’avait déja donnée. Je lui proposai de l’argent et me rendis chez elle rapidement ; je découvris une femelle maigre et triste dans un enclos, tournant sur elle-même.

J’entrai avec précaution dans son enclos, elle vint me sentir, et se frotter contre moi elle ne m’a jamais mordu…

Elle fut la grande amie de ma petite fille de deux ans, qu’elle materna amoureusement.

eve 2

MUSE DU MAS DES LAVANDES

C’est avec cette femelle que je vais remporter les titres les plus prestigieux :

Toujours classée Excellent avec notamment :

6e EXC Spéciale BB L’Hay les Roses 1980

5e EXC Spéciale BB L’Hay les Roses 1983 en classe champion

CAC-CACIB et Championne du Luxembourg 1981

CAC-CACIB Spéciale LIEGE 1981

CAC-CACIB Chalons en Champagne 1981

Titres qui vont lui permettre de devenir « Championne Internationale »

MUSE+

berger

MUSE DU MAS DES LAVANDES

Sur les conseils de Mme Auriant et du Docteur Surget président du club Français du chien de Berger Belge à l’époque, je vais allier Muse à l’étalon recommandé Zap du Boscaille ; leur fille Thiphaine de la clairière au fées conservée à l’élevage obtint également de belles récompenses à l’époque.

3e Exc. au Championnat d’Europe au Luxembourg 1988

3e Exc. spéciale Vincennes 1988

3e Exc. spéciale Nantes 1988

 

berger tiphaine

TIPHAINE DE LA CLAIRIERE AUX FEES

 

Même si je ne possède plus de chien actuellement (peut-être plus pour longtemps) je demeure membre du club français du chien de berger belge dont je devrais recevoir la médaille d’or cette année.

 

Alors vous demandez vous quel est le rapport entre la médecine chinoise et cet élevage de berger belge ?

En 1990, alors que j’exerçais la médecine chinoise depuis 5 ans, je fis la connaissance d’un vétérinaire de la région, qui soignait les animaux par les médecines dites « douces » (ce qui cloue le bec aux détracteurs, expliquez le coté psychosomatique d’une vache !!!).

Il me fit connaître l’IMEV où je rencontrai des vétérinaires et autres thérapeutes passionnés entre autres par la géobiologie, et c’est avec cet organisme que je commençais ma formation en GEOBIOLOGIE ET FENG SHUI ?

Il soigna MUSE qui commençait à souffrir de rhumatismes et me conseilla de lui faire de l’acupuncture. Elle réagissait très bien aux séances et mourut à 17 ans sans aucune souffrance…la veille de mon voyage en Egypte.

L’acupuncture est très utilisée en Chine pour les animaux, notamment pour améliorer la ponte des poules et la production de lait des vaches…une alternative aux hormones et autres poisons, qui fait que le lait industriel est de venue une « belle vacherie »…