Le PR Leung Kok Yuen

Une étoile au firmament de la Médecine Traditionnelle Chinoise

PrLeung

Le Pr LEUNG KOK YUEN est né en Chine, dans la province de Canton, le 24 Mai 1922. Il a grandi dans une famille dans laquelle la médecine était une tradition depuis quinze générations. Son père était un médecin très connu, qui avait ouvert à Hong Kong une des premières écoles privées de Médecine Chinoise après avoir fui la Chine continentale en proie à la révolution culturelle. Lorsqu’il mourut à l’âge de 78 ans, ses patients se regroupèrent devant sa maison pour lui rendre hommage. Parmi les dix-sept enfants qu’il eût, seul Leung Kok Yuen perpétua le métier de son père.

 

Leung Kok Yuen commença à suivre son père dans ses tournées auprès de ses patients dès l’âge de cinq ans. Héritier d’une tradition orale, dès l’âge de 9 ans, il récitait par coeur les formules rimées du Huang Di Nei Jing*, le grand classique de la médecine chinoise. À 11 ans, il était capable de réciter les deux livres de Zhang Zhong Jing*, autres piliers de la médecine chinoise, le Jin Kui Yao Lüe et le Shang Han Lun*. À l’age de 16 ans, il prescrivait déjà à des patients des formules de pharmacopée chinoise.

 

Alors qu’il avait 19 ans, un ami de son père lui proposa d’assurer des consultations dans un hospice de distribution de médicaments destiné à aider des personnes pauvres. Pendant la guerre avec le Japon, il s’engagea dans des activités de secours sur les champs de bataille, s’occupant des blessés et leur fournissant les premiers soins.

 

À l’âge de 25 ans il se maria à Hui Xian, et ils donnèrent naissance à leur première fille, qui naquit en dehors du continent chinois. Ils auront trois autres enfants, et resteront ensemble toute leur vie, aussi amoureux et attentionnés l’un envers l’autre qu’au premier jour.

 

En 1942, le Dr Leung ouvrit sa clinique d’acupuncture à Hong Kong.

 

En 1951 il fut invité à organiser des cours d’acupuncture à l’Institut Moderne de Médecine Chinoise ; très apprécié de ses confrères, beaucoup d’instituts firent par la suite appel à lui pour donner des cours.

 

En 1953, le Dr Leung fonda l’Institut Spécialisé d’Acupuncture et de Moxibustion, qui rassemblait une dizaine de professeurs spécialistes de différentes branches médicales, afin de dispenser un enseignement complet. Dès l’année suivante, il fut élu en qualité de professeur et au titre de conférencier principal.

 

En 1954, il fut élu président de l’Académie d’Acupuncture et de Moxibustion. Cette l’Académie publiait régulièrement des revues et organisait des séminaires, dont le Pr Leung était le principal organisateur.

 

À force de tâches et de sollicitations, le Pr Leung sentit peu à peu la fatigue le gagner. En outre, Hong Kong est une ville surpeuplée et bruyante, où l’essentiel de la population a le gain et la célébrité comme moteur. Comme le Dr Leung aspirait à une existence plus tranquille, il décida en 1969 de quitter ce lieu pour vivre une nouvelle vie en Amérique du Nord, où réside une grosse communauté de chinois exilés depuis la révolution culturelle.

 

En 1972, l’acupuncture commençant à faire parler d’elle en Amérique du Nord, le Dr Leung fut invité par un grand hôpital de l’État de Washington à traiter plus de trois cent patients. Les résultats étant probants, les gouvernements de différents états édictèrent une loi reconnaissant officiellement l’acupuncture et la moxibustion comme méthode thérapeutique efficace.

 

Le 3 octobre 1973, le Dr Leung devint le premier détenteur d’une licence de pratique en acupuncture et moxibustion aux Etats-Unis. Il continua sa pratique clinique et fonda le « North American College of Acupuncture » à Salem (Oregon).

 

Pendant les années qui suivirent, il répondit aux invitations de diverses organisation de la santé, d’hôpitaux et d’école aux Etats-Unis, au Canada et en Europe, pour parler de l’acupuncture et de la médecine chinoise.
LEUNG++En 1977 Michel Picard fonda l’Université Européenne de Médecine chinoise à Strasbourg et invita Le Docteur Leung Kok Yuen à y transmettre son savoir et l’esprit qui l’anime, ce qu’il fera pendant plus de 10 ans, faisant connaître les différentes branches de la médecine chinoise : acupuncture et pharmacopée adaptés à l’Occident , QI GONG et XIN LI* (psychothérapie chinoise).
De nombreux élèves fonderont leurs propres écoles par la suite et beaucoup se sont retrouvés au sein de l’UFPMTC .

Puis il prendra sa retraite jusqu’à 2002, date à laquelle il deviendra président honoraire d’Humanitrad fondée par Patrick Shan, resté en contact avec lui et perpétuant son enseignement au sein du CEDRE.
LEUNG+
En 2004 de retour en France il retrouvera ses anciens élèves qui furent subjugués par sa simplicité et sa modestie : « vous n’etes plus mes élèves mais mes confrères »

LEUNG PARIS

 

 

En janvier 2013 Patrick SHAN et deux formateurs du CEDRE (Catherine ZANOIA ET Georges-Marie MELIN) lui rendront une ultime visite passant près d’une semaine avec lui et profitant pendant les repas de ses ultimes conseils.Capture2

Quelque temps après Le Docteur Leung Kok Yuen nous quitta, le 11 mai 2013 à l’âge symbolique de 92 ans…

Un grand praticien à rejoint ses ancêtres, intervenant au sein de UEMC/USB (la plus grande école d’Europe à la fin des année 80) il a formé des centaines de praticiens en France.

 

Le Pr HOR Ting, anthropologue en Chine depuis 1982, Professeur au département d’anthropologie de l’Université du Xiamen en Chine de 2008 à 2010 et Professeur de l‘université de la Médecine Chinoise du Yunnan, fonde « le Musée la médecine chinoise pratiquée en Occident » et en devient le directeur ainsi que de l’Institut de la médecine chinoise en Occident, au sein de l’université de Kunming (Yunnan).

A cette occasion des salles de musées dédiées à l’introduction et l’évolution de la MTC en France,sont ouvertes et le Pr LEUNG Kok Yuen y est honoré pour son influence incontestable sur plusieurs générations de praticiens français.

Le Pr HOR TING, ainsi que de nombreux intervenants, dont PETER LEUNG, seront présents aux HUMANIDAYS, organisé par Le CEDRE les 20 et 21 Mai prochains pour rendre hommage au PR LEUNG .

 

GEORGES-MARIE MELIN

PRATICIEN ET FORMATEUR

ETHNOMEDECINE CHINOISE


En conclusion, je vous livre ce qui est ma lecture quotidienne, le poème offert à Patrick SHAN, en préface de son prochain livre traitant de l’art de nourrir la vie (Yang Sheng Fa):

Capture
Vivre dans ce monde, c’est comme séjourner à l’hôtel :
 Tout est là, à notre disposition. Mais nous n’emporterons rien quand nous partirons.
 Alors pourquoi passer sa vie à courir après la richesse ou le pouvoir ? Ayons une pratique quotidienne visant à la santé du corps et la paix de l’esprit,

Soyons toujours optimistes et souriants, car nous sommes pour toujours en vacances.

 

 

*SU WEN LING SHU ce sont les 2 livres composant le NEI JING canon classique de médecine chinoise

* ZHANG ZHONG JING grand médecin de la dynastie HAN, surnommé le saint de la médecine chinoise dont les 2 ouvrages sont : le jin kui yao « bréviaire du coffre d’or » et le shang han lun traité et du froid nocif.

* UEMC/USB L’Université Européenne de Médecine Chinoise, fondée par Michel PICARD deviendra par la suite L’Université Européenne de Sinobiologie.

* XIN LI : La psychologie traditionnelle chinoise ne se contente pas d’appréhender les mécanismes de la psyché proprement dite (psychologie) ; elle s’intéresse également à l’influence de la structure organique sur le psychisme (morphopsychologie, psychiatrie), ainsi qu’à l’esprit et l’âmes en tant qu’entités incarnées, et la conscience en tant que structure à plusieurs niveaux (chamanisme, spiritualité). Cette branche est en fait constituée d’un mélange indissociable de médecine, de psychologie, de sociologie et de religion. (P.SHAN)